Lustreuse professionnelle : comparatifs et guide d’achat

Certains sols industriels, comme le béton, le carrelage ou le marbre, nécessitent des soins particuliers pour conserver leur solidité et leur éclat. Parmi les machines de nettoyage professionnel, la lustreuse est l’appareil de choix pour faire briller les sols. Or, il existe tant de types de lustreuse professionnelle que faire un choix peut s’avérer difficile. 

  • Quel modèle de lustreuse professionnelle pour quel sol ? 
  • Comment choisir une lustreuse professionnelle ? 
  • Combien coûte une lustreuse professionnelle ? 

Ce guide d’achat de la lustreuse professionnelle vise à répondre à ces questions pour vous permettre de faire un choix éclairé.

Lustreuse Professionnelle | Guide d’Achat

Qu’est-ce qu’une lustreuse professionnelle ?  

Le terme lustreuse est un mot générique qui rassemble des appareils différents fonctionnant selon le même principe. De façon générale, une lustreuse est une machine qui sert à lustrer et polir. Cela permet notamment de faire briller les surfaces, en lissant irrégularités et défauts.

Les lustreuses prennent des formes multiples selon l’usage.

Fonctionnement

Même si les modèles de lustreuses sont variés, le principe de fonctionnement reste identique.

Une lustreuse est constituée de :

  • une ou plusieurs têtes rotatives équipées de disques de polissage ou de pads et fixées sur un plateau rotatif ;
  • un manche  ou une poignée ergonomique ;
  • un moteur ;
  • des commandes (variateur de vitesse, avancée…).

C’est la combinaison de la rotation de la tête autour de son axe à haute vitesse et de la pression sur le sol, exercée soit par l’opérateur, soit par le poids de la machine, qui provoque l’efficacité de cette machine.

On peut se servir de produits, tels que polish ou décapant, pour augmenter la performance de la lustreuse.

La pression sur le sol peut aussi être améliorée par l’ajout de poids.

On peut trouver des lustreuses :

  • portatives ;
  • poussées ;
  • tractées ;
  • autoportées.

Les lustreuses sont alimentées par un câble électrique ou une batterie dans la plupart des cas. Il existe néanmoins des lustreuses thermiques au gaz, faites pour les grands chantiers et les gros travaux.

Faut-il une certification pour utiliser une lustreuse ?

Il n’y a besoin d’aucune certification particulière pour se servir d’une lustreuse portative ou poussée. Néanmoins, une formation est nécessaire : ces appareils doivent être utilisés avec discernement, de façon à ne pas empirer l’état des surfaces à polir.

Les modèles autotractés ou autoportés nécessitent a minima une autorisation de conduite délivrée par le chef d’entreprise ( Articles R4323-55 et R4323-56 du Code du travail).

Pour en obtenir une, il faut pouvoir présenter :

  • un certificat d’aptitude à la conduite délivré par la médecine du travail ;
  • une attestation de formation à l’utilisation d’une lustreuse (formation interne à l’entreprise ou par un organisme agréé), validée par la réussite à un test pratiqué sous la supervision d’un testeur certifié ;
  • une preuve de formation aux règles internes à l’entreprise (plan de circulation, risques spécifiques…).

L’autorisation de conduite est valable 5 ans

Lustreuse Professionnelle | Guide d’Achat

À quoi sert une lustreuse professionnelle ? 

L’action de base d’une lustreuse est identique pour tous ses usages : il s’agit de lisser une surface dure, par polissage de la surface. Cela permet de rattraper tous les défauts et de la faire briller.

Néanmoins, les usages qui en sont faits sont multiples.

Usage courant d’une lustreuse pour les sols

Une lustreuse est utilisable sur une grande variété de sols :

  • sur le béton et les sols industriels, afin de les lustrer ou de les raboter ;
  • carrelage et parquet afin de dépoussiérer et de lustrer ;
  • sols enduits pour lisser les aspérités et retirer la résine. On s’en sert ainsi pour les préparations de chantier (remise à neuf, rénovation…) ;
  • marbre et pierre naturelle, pour lustrer et cristalliser.

En fonction du sol, on pourra réaliser un lustrage humide ou sec, et employer des produits spécifiques (solution de cristallisation, cire…).

Lustreuse pour voitures

La lustreuse est un appareil courant pour les garagistes et carrossiers. Elle permet de polir les carrosseries afin d’effacer les rayures et l’oxydation ou avant des travaux de peinture. Elle fait briller la tôle pour lui redonner l’aspect du neuf.

Dans ce cas, on utilise des lustreuses portatives, très légères et maniables.

Trouver ou challenger votre société de nettoyage

Rapide et sans engagement

Les types de machines pour faire briller

Au vu des usages très variés des lustreuses, il existe plusieurs modèles pour améliorer le rendu des surfaces.

  • Surfaceuse
    La surfaceuse sert surtout à aplanir et polir les sols durs (béton, pierre, dalles, ciment, asphalte…) sur de grandes superficies, grâce à des disques en diamant, des brosses et pierres de ponçage. Elles servent aussi pour le retrait de résines ou colles sur les sols durs.

    Ces machines puissantes (moteur de 10 kW) et lourdes (de 40 à 250 kg) embarquent un ou plusieurs disques (de 2 à 8 têtes) sur un plateau tournant, ce qui donne une largeur de travail de 500 à 650 mm et jusqu’à 1 200 mm pour certains modèles.

    Elles se manœuvrent debout.

    On en trouve des modèles électriques ou thermiques. Elles sont poussées, autoportées ou télécommandées.

  • Polisseuse
    Les polisseuses servent surtout à polir les sols tels que le marbre ou la pierre, et provoquer le phénomène de cristallisation qui protège et fait briller les matières naturelles. On peut aussi les utiliser comme ponceuse à parquet sur les parquets encrassés pour retirer les taches incrustées, après avoir appliqué une cire avec un chiffon doux sur le sol.

    Elles servent aux petites et moyennes surfaces. On en trouve des modèles à un ou deux plateaux sur lesquels on adapte des disques abrasifs selon la nature et l’état du sol, pour une surface active jusqu’à 1 200 mm. Ces machines sont poussées ou tractées pour la plupart des modèles et pèsent de 40 à 300 kg.

    On pourra compléter par un passage de polisseuse portative pour obtenir un résultat parfait sur les recoins et taches difficiles. Les modèles à tenir sont plus petits et leurs disques tournent plus vite (1 000 à 5 000 tours/min), ce qui les rend efficaces sur les petites zones difficiles.

  • Lustreuse
    Les lustreuses cireuses servent notamment au lustrage des carrelages et sols enduits (linoléum, parquets enduits, PVC…). Elles font briller les surfaces, par exemple dans les commerces, grandes surfaces ou collectivités. Elles embarquent un réservoir, ce qui évite d’avoir à appliquer la cire soi-même.

    La largeur de nettoyage va de 500 à 690 mm, pour une vitesse de rotation des disques de l’ordre de 2 000 tours/min.

    Elles sont alimentées par secteur ou batterie.

Comment choisir une lustreuse professionnelle ? 

Il est important d’opter pour la lustreuse spécifiquement adaptée à la nature des sols de vos locaux professionnels, de manière à ne pas les endommager. De même, les disques devront convenir à la surface à nettoyer.

De manière générale, on pourra se fier à ces critères pour choisir une lustreuse professionnelle :

  • types de sol (béton, marbre, parquet, PVC…) ;
  • nature de l’entretien (rénovation, travaux de finition, entretien courant…) ;
  • alimentation secteur ou batterie (pour les petites surfaces, l’alimentation par câble peut suffire, alors qu’il faudra privilégier la batterie pour les grandes superficies) ; 
  • rendement de nettoyage en m2/h (s’assurer qu’elle est suffisante par rapport à la superficie de ses locaux pour éviter de perdre du temps à recharger en plein milieu du nettoyage.) ; 
  • puissance du moteur (à choisir en fonction de l’application) ;
  • diamètre maximal des disques en mm (vérifier que l’encombrement de la machine correspond à la dimension des locaux) ; 
  • valeur émission vibratoire (privilégier les vibrations faibles pour la santé du personnel d’entretien) ; 
  • niveau sonore (faible si la machine doit être utilisée en présence de personnel ou public) ; 
  • poids net (une lustreuse lourde est plus efficace sur sols encrassés, mais elle doit rester maniable) ; 
  • fréquence d’utilisation (ne pas investir dans un modèle surdimensionné pour une utilisation ponctuelle).

De façon générale, il faut établir un cahier des charges précis pour sélectionner la machine qui convient à ses besoins. Cela évite d’investir dans un appareil sous-dimensionné, qui fera perdre en temps et en productivité, ou surdimensionné, qui pourra être trop encombrant ou onéreux.

Lustreuse Professionnelle | Guide d’Achat

Quelle est la meilleure lustreuse en 2021 ?

Au vu de la multiplicité des modèles de lustreuses, il est difficile de nommer la meilleure machine.

On peut tout de même citer quelques lustreuses qui présentent des caractéristiques intéressantes et de bons retours clients :

Polisseuse portative

Surfaceuse sols 

Polisseuse sols

Lustreuse sol

Bosch GEX 40-150 Professional

Diamètre des disques : 150 mm

Vitesse de rotation : de 5 000 à 12 000 tours/min

Puissance nominale : 400 W

Utilisation : ponçage et polissage de toutes surfaces

Alimentation : 230 V

Prix : 300 €

Goltz SM400s

Diamètre des disques : 400 mm

Vitesse de rotation : 980 tours/min

Puissance nominale : 4 000 W

Utilisation : préparation de sols et retrait des résines ou colle sur béton ou pierre, grandes surfaces (800 m2)

Alimentation : 230 V

Prix : 4 600 €

Nilfisk FM400H

Diamètre des disques : 430 mm

Vitesse de rotation : 410 tours/min

Puissance nominale : 1 500 W

Utilisation : nettoyage et polissage des sols durs

Alimentation : 230 V

Prix : 1 500 €

Kärcher BDP 50/2000 RS

Diamètre des disques : 510 mm

Vitesse de rotation : 2 000 tours/min

Puissance nominale : 2 300 W

Utilisation : nettoyage des zones de passage dans les collectivités ou hôtels

Alimentation : batterie (autoportée)

Prix : 12 000 €

SKIL 9955 MA

Diamètre des disques : 125 à 180 mm

Vitesse de rotation : de 600 à 3 000 tours/min

Puissance nominale : 1 300 W

Utilisation : ponçage des rayures sur carrosserie et élimination des traces de rouille et oxydation sur surfaces métalliques

Alimentation : 220 V

Prix : 150 €

Husqvarna PG 450

Diamètre des disques : 450 mm 

Vitesse de rotation : 700 tours/min

Puissance nominale : 15 000 W

Utilisation : polyvalente et compacte, elle est très pratique pour toute opération de polissage sur petites à grandes surfaces. 

Alimentation : 220 V

Prix : 10 000 €

Kärcher BDS 43/Duo C

Diamètre des disques : 430 mm

Vitesse de rotation : vitesse réglable de 150 à 300 tours/min

Puissance nominale : 1 500 W

Utilisation : machine polyvalente et compacte qui permet le décapage, polissage et lustrage de tout type de sol. Très silencieuse (63 dB).

Alimentation : 230 V

Prix : 1 500 €

Tennant 2370 Lustreuse

Diamètre des disques : 510 mm

Vitesse de rotation : 1 700 tours/min

Puissance nominale : 1 100 W

Utilisation : fait briller les sols tels que linoléum ou parquet dans les commerces et collectivités. Très silencieuse (65 dB).

Alimentation : 220 V

Prix : 3 500 €

Combien coûte une lustreuse professionnelle ?  

Les prix des lustreuses professionnelles sont dépendants du type de modèle et de leurs fonctionnalités. 

Ainsi peuvent influencer le prix :

  • surface d’action ;
  • puissance ;
  • fonctionnalités spécifiques (télécommandée, par exemple) ;
  • nombre de disques ou de têtes ;
  • alimentation (câble ou batterie) ;
  • fabricant.

On peut tout de même donner les fourchettes de prix suivantes selon les types de lustreuses professionnelles :

Type de lustreuse

Prix neuf moyen

Surfaceuse sol

de 1 800 € à 50 000 €

Polisseuse sol

de 1 000 € à 3 000 €

Lustreuse portative

de 100 € à 800 €

Lustreuse sol

de 2 000 € à 15 000 €

Les surfaceuses de sol, qui sont les engins les plus gros, peuvent coûter très cher (de l’ordre de 40 000 € à 50 000 € pour un modèle à trois disques télécommandé, par exemple).

Néanmoins on pourra trouver des machines à prix raisonnable en comparant les prix des divers fabricants.

À ce coût, il faudra ajouter le prix des disques, qui sont à renouveler régulièrement. Compter de l’ordre de 150 € HT pour un disque de cristallisation de marbre, par exemple, avec une durabilité de 20 000 m2. Un disque de ponçage diamant coûte dans les 80 € HT.

Acheter son matériel chez un distributeur agréé, avec un SAV de qualité, est indispensable. Cela permet de bénéficier de garanties supplémentaires et parfois même, d’un contrat d’entretien sur mesure.

Trouver ou challenger votre société de nettoyage

Rapide et sans engagement

Achat neuf ou occasion d’une lustreuse professionnelle ? 

Certaines petites entreprises ou collectivités peuvent ne pas avoir de budget suffisant pour acheter la lustreuse professionnelle dont ils ont besoin.

Pour autant, que penser des lustreuses d’occasion ?

On constate généralement une baisse de prix de l’ordre de 20 à 50 % du prix neuf pour le matériel d’occasion, en fonction du modèle, de sa récence, de son état….

Il faut cependant être particulièrement pointilleux quand on achète une lustreuse d’occasion. Il serait dommage d’investir dans un appareil défectueux qui tombera en panne à la moindre occasion.

Le mieux est de se tourner vers les engins reconditionnés. Certains fabricants, comme Tennant, reprennent et remettent à neuf des machines de nettoyage professionnel. Cela garantit un bon rapport qualité/prix. 

En cas d’utilisation très ponctuelle (moins de 6 fois par an), on pourra aussi se tourner vers la location de lustreuse. Cela permet de bénéficier de matériel entretenu et récent, sans devoir le stocker.

Les machines de nettoyage disponibles à la location sont des appareils polyvalents, souvent équipés des accessoires standard. En cas de besoin bien spécifique, il est important de se renseigner minutieusement.

De façon générale, on peut ainsi s’attendre aux tarifs suivants, neuf, occasion ou à la location pour une lustreuse professionnelle selon son type :

Type de lustreuse

Prix neuf moyen

Prix occasion

Location

Surfaceuse sol

de 1 800 € à 50 000 €

de 700 € à 30 000 €

de l’ordre de 200 € HT/jour

Polisseuse sol

de 1 000 € à 3 000 €

de 500 € à 2 500 €

à partir de 80 € HT/jour

Lustreuse portative

de 100 € à 800 €

de 150 € à 650 €

à partir de 20 € HT/jour

Lustreuse sol

de 2 000 € à 15 000 €

de 1 200 € à 10 000 €

à partir de 20 € HT/jour

Sécurité et entretien d’une lustreuse

Pour garder longtemps une lustreuse en excellent état de fonctionnement, quelques conseils d’utilisation sont de mise après s’en être servi :

  • vider systématiquement le réservoir ;
  • nettoyer les disques et les faire sécher avant de les remonter sur la machine ;
  • nettoyer la lustreuse avec un chiffon doux ;
  • ranger consciencieusement le câble ;
  • charger la batterie si applicable.

De même, pour la sécurité de l’opérateur, il est nécessaire appliquer les consignes de sécurité suivantes :

  • porter des équipements de protection individuelle (gants, lunettes, blouse, chaussures de sécurité…) ;
  • vérifier le bon état général avant de brancher et de mettre la lustreuse en marche ;
  • augmenter progressivement la vitesse de rotation ;
  • procéder du fond de la pièce vers le devant en enroulant le câble sur son épaule afin de ne pas trébucher..

En respectant ces instructions, vous devriez profiter longtemps de votre lustreuse, en toute sécurité.

Lustreuse Professionnelle | Guide d’Achat

La lustreuse professionnelle, sous toutes ses formes, est une machine de nettoyage dont l’utilité n’est plus à prouver. Cependant, elle tend à être remplacée par des engins polyvalents, comme la monobrosse ou plus encore, l’autolaveuse, qui rassemblent plusieurs fonctionnalités. Pour en savoir plus sur toutes les autres machines de nettoyage, consultez notre guide complet du nettoyage professionnel.

Comparez 3 tarifs de sociétés de nettoyage