Nettoyage de bureaux : étapes, techniques et tarifs

Savez-vous que la propreté des locaux est le premier critère de bien-être au travail ? Le nettoyage des bureaux est ainsi particulièrement important pour la motivation et la productivité des salariés. Or, l’entretien des locaux demande plus de technique qu’il n’y paraît.

Nous avons rassemblé dans cette page toutes les informations pour bien comprendre la spécificité du nettoyage de bureaux. 

  • Quelles sont les différentes étapes du nettoyage de bureaux ?
  • Comment bien nettoyer des bureaux ?
  • Comment choisir une entreprise de nettoyage de bureaux ?
  • Quels sont les prix d’un nettoyage de bureaux ?

Cela vous permettra de mieux appréhender la prestation de nettoyage de bureaux et ainsi sélectionner votre prestataire de ménage en toute confiance.  

SECTEUR DU NETTOYAGE DE BUREAUX

Le secteur du nettoyage de bureaux en France 

En progression constante, le marché du nettoyage en France représente plus de 16 milliards d’euros en 2020, et parmi celui-ci, le nettoyage de bureaux est prépondérant : il concerne environ 80 % des revenus du secteur.

Environ 66 % des entreprises ont externalisé l’entretien de leurs locaux professionnels.

Le secteur de la propreté emploie plus de 540 000 personnes en France et le tiers se concentre à Paris et en Île-de-France, là où se trouvent le plus d’entreprises et de collectivités utilisatrices des services de ménage. Le taux de création d’entreprises de ménage en Île-de-France est d’ailleurs deux fois plus important que dans le reste de la France.

Pourquoi nettoyer un bureau est-il important ? 

Outre les dispositions prévues par la loi, le nettoyage des bureaux a un impact considérable sur le confort au travail et sur l’image de l’entreprise auprès de ses clients.

Réglementation sur l’hygiène

Toute entreprise est dans l’obligation de mettre à la disposition de ses employés des locaux de travail entretenus et nettoyés (article R4224-18 du Code du travail et article 2 du Décret n° 82-453 du 28 mai 1982) pour garantir la santé des salariés.

Cela inclut également les sanitaires, qui doivent être nettoyés une fois par jour minimum (article R4228-13 du Code du travail) et disponibles en nombre suffisant (article R4228-1 du Code du travail)

Nettoyer les bureaux est donc obligatoire. En cas de manquement, le comité social et économique ou la médecine du travail peuvent contraindre l’entreprise à faire nettoyer les locaux.

Qualité de vie au travail et image de l’entreprise

Image de l’entreprise

Des locaux propres et bien entretenus contribuent à une bonne image de l’entreprise, tant auprès de ses clients et ses fournisseurs ou du public si elle en reçoit, qu’auprès de ses salariés. 

Cela donne confiance en l’entreprise et ses produits ou ses services.

Santé des employés

Le fait de nettoyer régulièrement contribue à éliminer les bactéries responsables des maladies. Cela passe par l’hygiène des surfaces et des sanitaires, mais aussi par le renouvellement de l’air dans les bureaux.

Confort au travail

Selon la Fédération des entreprises de propreté, 84 % des Français considèrent la propreté comme indispensable sur leur lieu de travail. Cela contribue au sentiment de bien-être au travail, augmente le confort et participe à la productivité des salariés. Un espace propre et rangé permet de mieux se concentrer sur son travail.

Respect de l’environnement

Le tri et la collecte des déchets sont indispensables dans le cadre d’une politique RSE. Cela montre que l’entreprise se préoccupe de son impact environnemental et s’inscrit dans une démarche responsable et durable.

Qui peut réaliser le ménage en entreprise ?

Si ces tâches sont prévues dans son contrat de travail, un salarié d’une entreprise peut être amené à nettoyer les parties communes et les sanitaires ou même évacuer les déchets. Il n’y a pas de certification obligatoire pour réaliser ces actions.

Néanmoins, certains nettoyages spécifiques, tels que l’entretien des vitres ou de la moquette, nécessitent un vrai savoir-faire. 

Faire entretenir ses locaux par les salariés de l’entreprise est moins onéreux qu’engager un agent d’entretien, mais la prestation de ménage ne sera pas de la même qualité. Un technicien de surface est formé aux différentes techniques de nettoyage, ainsi qu’à la manipulation des engins de ménage. Il est plus efficace et sait parfaitement comment entretenir les surfaces. 

Comment bien choisir une entreprise de nettoyage de bureaux ? 

Pour choisir une entreprise de nettoyage de bureaux, on pourra s’appuyer sur ces critères simples :

  • Enseigne locale ou France entière
    En général, il est bénéfique d’engager une entreprise de nettoyage locale, dont l’agence principale est située près de vos locaux professionnels. Cela permet de réduire le temps de transport des agents d’entretien et donc, le tarif. Cependant, dans le cas d’une entreprise nationale qui voudrait négocier un devis de ménage pour plusieurs succursales, s’adresser à une société de ménage nationale permet de faire baisser le devis. Ce sera tout de même une agence locale qui aura la charge du ménage dans les locaux.
  • Moyens du prestataire de ménage
    Il est important de vérifier que la société de ménage emploie le nombre d’employés adéquat pour garantir la prestation d’entretien toute l’année, période de congés incluse. S’assurer également que l’entreprise de nettoyage possède le matériel nécessaire à la prestation. On peut aussi se renseigner sur le type de produits d’entretien utilisés (écologiques ou non).
  • Réputation
    Une rapide recherche sur internet doit permettre de récolter des avis de clients concernant l’entreprise de ménage et se faire un avis.
  • Moyens du prestataire de ménage
    Il est important de vérifier que la société de ménage emploie le nombre d’employés adéquat pour garantir la prestation d’entretien toute l’année, période de congés incluse. S’assurer également que l’entreprise de nettoyage possède le matériel nécessaire à la prestation. On peut aussi se renseigner sur le type de produits d’entretien utilisés (écologiques ou non).
  • Labels et certifications
    Il existe plusieurs labels concernant les prestations de ménage (Qualipropre, MASE, Écolabels…) qui prouvent la qualité du nettoyage.
  • Prix de la prestation
    Il faut toujours demander des devis à plusieurs sociétés de ménage et les comparer à prestations équivalentes. Attention aux devis très bas qui ne correspondent pas au cahier des charges et impliquent la facturation de prestations hors forfait, très onéreuses.
  • Prestations complémentaires
    Si besoin de prestations complémentaires à l’entretien courant (espaces verts, gestion des déchets et des consommables, moquettes, vitres en hauteur…), choisir une entreprise de nettoyage qui les propose. Cela reviendra moins cher que d’embaucher deux prestataires différents, car le devis peut être négocié en conséquence.

Comment bien faire un nettoyage de bureaux ? 

Le nettoyage de bureau comporte quelques particularités que nous allons détailler ci-dessous.

Nettoyage régulier des locaux

Pour respecter la réglementation et assurer le confort des salariés et des éventuels visiteurs, les bureaux doivent être nettoyés régulièrement. Les parties communes et sanitaires sont les plus exposées au passage et l’accumulation de saleté : ils doivent donc être nettoyés quotidiennement, au minimum.

Certaines tâches, comme le nettoyage des vitres et des moquettes, pourront être plus espacées dans le temps.

Le dépoussiérage des bureaux doit également être fréquent afin d’éviter l’accumulation de poussière et des germes qu’elle transporte, qui peuvent provoquer maladies et allergies.

À quels horaires nettoyer un bureau ? 

Afin de ne pas perturber les travailleurs, le ménage devrait idéalement être fait en dehors des horaires de bureau. Cependant, il n’est pas toujours possible ni recommandé de faire travailler les agents d’entretien la nuit.

Pour autant, certains nettoyages ne peuvent avoir lieu au moment de grande fréquentation des locaux de travail :

  • dépoussiérage et lavage des sols : les lieux de passage ne peuvent être nettoyés en présence des employés. Cela représente un risque d’accident (glissade sur sols mouillés), de nuisance (bruit de l’aspirateur) ou même s’avérer inutile : il est impossible de nettoyer un sol qui est traversé en permanence par des salariés. Ce nettoyage est donc à effectuer en horaires décalés (avant ou après l’embauche, à l’heure du déjeuner) ;
  • sanitaires : condamner des sanitaires en pleine journée peut poser des problèmes d’hygiène et de confort pour les salariés. Dans la mesure du possible, il faudra procéder au ménage en horaires décalés.

Les autres prestations pourront avoir lieu en journée, à condition de ne pas empêcher les salariés de rejoindre leur poste de travail.

Fréquence de nettoyage des bureaux 

Nettoyer les bureaux est indispensable, mais toutes les tâches n’ont pas besoin d’être effectuées à la même fréquence.

Nettoyage quotidien des bureaux

Afin de présenter des locaux de travail propres et sains, certaines prestations doivent être réalisées quotidiennement : 

  • dépoussiérage du mobilier et des surfaces de travail et bureaux;
  • évacuation des déchets ;
  • nettoyage et désinfection des sanitaires (miroirs, lavabos, toilettes, douches si applicable…) ;
  • balayage ou aspiration de tous types de sols ;
  • lavage des sols non textiles ;
  • nettoyage des surfaces de contact (rampes, poignées de porte, boutons d’ascenseur…) ;
  • remplacement des consommables (papier toilette, essuie-main, savon…).

Nettoyage hebdomadaire des bureaux

Les surfaces suivantes pourront être nettoyées une fois par semaine :

  • vitres, vitrines d’affichage et portes vitrées ;
  • radiateurs, extincteurs et rebords de fenêtre ;
  • chaises et fauteuils (pieds et assises)  ;
  • sols extérieurs.

Nettoyage mensuel ou trimestriel des bureaux

Enfin, des nettoyages spécifiques pourront avoir lieu à fréquence plus espacée :

  • shampouinage des moquettes mensuel ou trimestriel selon l’encrassement du revêtement ;
  • dépoussiérage des dessus de mobilier, luminaires et plinthes mensuel ;
  • dépoussiérage des bouches d’aération et de chauffage mensuel.

Nettoyage spécifique des bureaux

Certains nettoyages peuvent intervenir ponctuellement en fonction d’un évènement unique :

  • désinfection des locaux en cas de contamination bactérienne (COVID-19 par exemple) ;
  • nettoyage intensif après sinistre (dégâts des eaux ou incendie) ;
  • remise en état après travaux, déménagement ou réagencement des bureaux….

Ces nettoyages nécessitent la mise en œuvre de techniques de nettoyage précises, à réserver à des sociétés de ménage spécifiques.

Voir notre guide complet du nettoyage professionnel pour en savoir plus.

Les différentes étapes du nettoyage de bureau

Le nettoyage de bureau est avant tout un nettoyage manuel, basé sur un processus à l’efficacité éprouvée. 

Les techniques de nettoyage de bureau

Le nettoyage de bureau rassemble une grande variété de techniques d’hygiène et de propreté, due à la multiplicité des surfaces à nettoyer.

Aération

Nettoyer un bureau commence toujours par l’aération. Cette étape indispensable permet de renouveler l’air intérieur et donc d’évacuer les polluants et germes.


Maintenir les fenêtres ou portes ouvertes pendant 15 minutes suffit à aérer correctement un espace.

Dépoussiérage

Le dépoussiérage permet non seulement de débarrasser de la poussière, mais aussi de préparer les surfaces à l’application de détergent.

Le dépoussiérage se réalise à l’aide de chiffons doux en microfibre, pliés en quatre, des zones les plus propres vers les plus sales, du haut vers le bas.

Gestion des déchets

Les déchets doivent être enlevés régulièrement et collectés selon les consignes de tri en vigueur.

Les poubelles doivent être vidées chaque jour pour éviter l’accumulation de bactéries et d’odeurs. Le sac doit être remplacé et le conteneur désinfecté si nécessaire.

Les bacs de recyclage papier, carton et verre doivent être clairement identifiés et ramassés à une fréquence adaptée à l’entreprise.

Nettoyage des surfaces de travail

Une fois dépoussiérées, les surfaces de travail doivent être nettoyées avec un détergent adapté :

  • bois : utiliser une peau de chamois et un spray à la cire ou silicone ;
  • verre : effectuer un nettoyage avec un chiffon microfibre et du produit à vitres ;
  • mélaminé ou résine : nettoyer avec un chiffon doux humide ou aspergé de détergent neutre multisurfaces.

 Tuto : comment nettoyer son matériel informatique ? 

Le matériel informatique (ordinateur, claviers, écran, tablettes et téléphones) est également à nettoyer avec soin. En contact avec les mains et le visage, il accumule bactéries et germes responsables de maladies. De plus, la poussière est particulièrement néfaste, car elle s’incruste dans les plus petits espaces et peut provoquer courts-circuits et défaillances.

L’ordinateur doit être éteint.

Comme pour tout matériel électrique, l’utilisation d’eau est proscrite. 

L’écran doit être nettoyé avec un chiffon doux microfibre sur lequel on pulvérise une petite quantité de produit nettoyant adapté aux écrans ou avec une lingette spécifique à cet usage. Les tâches ne doivent surtout pas être grattées sous peine d’abîmer le matériel. Il vaut mieux frotter doucement avec le chiffon imbibé de produit.

Le clavier doit être épousseté avec une brossette souple, un spray à air ou une pâte de nettoyage.

Les téléphones doivent être nettoyés avec un chiffon doux imbibé de produit nettoyant et désinfectant.

Les lieux principaux à nettoyer dans des bureaux

Il existe une grande variété de lieux à nettoyer dans les bureaux, avec chacun ses spécificités.

Sanitaires

Le nettoyage des sanitaires est un processus technique, visant à une élimination complète des microbes et bactéries.

Comment nettoyer les sanitaires par étapes ?

  1. 1
    Se laver les mains et enfiler des gants de ménage.
  2. 2
    Aérer.
  3. 3
    Pour chaque toilette : tirer la chasse d’eau, déposer la brosse de nettoyage dans la cuvette et verser du produit détartrant-désinfectant. Laisser agir.
  4. 4
    Pour chaque lavabo : rincer le bac et répandre du produit détartrant-désinfectant. Laisser agir.
  5. 5
    Vider les poubelles et les nettoyer avec un produit désinfectant. Réapprovisionner les consommables : papier toilette, savon, essuie-mains…
  6. 6
    Nettoyer les luminaires, les miroirs et les faïences : procéder du haut vers le bas et du propre vers le sale.
  7. 7
    Nettoyer les lavabos : commencer par les mitigeurs ou robinets, le tour, le pied et enfin l’intérieur du lavabo.
  8. 8
    Nettoyer les WC : d’abord la chasse d’eau, le couvercle, les deux côtés de l’abattant, le pied si applicable et finir par l’intérieur de la cuvette avec la brosse. Tirer la chasse et essuyer le rebord.
  9. 9
    Balayage humide et lavage du sol avec un détergent désinfectant en commençant par le point le plus éloigné de la porte et en partant des murs pour aller vers le centre. Penser à nettoyer sous les objets mobiles.
  10. 10
    Désinfecter les points de contact (interrupteurs et poignées de porte).
nettoyage professionnel sanitaires

Bureaux

  • Nettoyage du mobilier et matériels
    Le mobilier et le matériel seront dépoussiérés et nettoyés selon leur nature, avec les chiffons et produits adaptés. 

    Pour faciliter le passage de l’agent de propreté, les tables de travail devront être rangées au maximum : papiers rassemblés, ordinateur éteint….

  • Aspiration et nettoyage des sols
    Le nettoyage des sols se fait selon leur type et leur superficie.

    Dans les bureaux, il est courant qu’un nettoyage manuel soit privilégié. Dans ce cas, l’agent d’entretien se servira d’un chariot de ménage et d’un aspirateur professionnel, la plupart du temps.

    Pour les sols non textiles, tels que carrelages, parquets ou PVC, on procèdera à un balayage avec un balai ou un aspirateur puis au lavage avec une serpillère et un détergent.

nettoyage professionnel bureaux

Salle de pause

Une salle de pause nécessite plusieurs nettoyages spécifiques selon ses équipements :

  • entretien quotidien du sol  ;
  • nettoyage et détartrage des éviers ;
  • nettoyage et désinfection des réfrigérateurs ; 
  • nettoyage des tables, chaises et fauteuils ;
  • nettoyage des équipements tels que cafetière, micro-ondes, bouilloires… 

Ménage des parties communes

Le terme parties communes regroupe les couloirs, salles de réunion, lieux de passage et hall d’accueil. 

Ce sont des endroits de l’entreprise qui voient beaucoup de personnel circuler, ainsi que des clients ou des visiteurs. Elles sont donc représentatives de l’image de l’entreprise.

On y nettoiera notamment :

  • le sol par balayage sec ou humide, aspiration et lavage ; 
  • le mobilier par dépoussiérage et lavage avec des lingettes ou un chiffon imbibé de détergent ; 
  • les luminaires par dépoussiérage ; 
  • les coins de plafond (retrait de la poussière et des toiles d’araignées);
  • plinthes avec une serpillère humide.

Selon la superficie de sol à laver, l’usage d’une autolaveuse compacte peut faciliter le nettoyage.

Entretien des surfaces touchées

On appelle surface touchées les endroits de contact des mains : interrupteurs, rampes d’escalier, boutons d’ascenseur, poignées de porte, digicodes…

Puisqu’elles sont touchées par un nombre important de salariés de l’entreprise, elles peuvent être porteuses de bactéries et microbes et donc contribuer à propager des maladies au sein du personnel.

Pour cela, ces surfaces doivent être désinfectées quotidiennement à l’aide de lingettes désinfectantes ou de détergent-désinfectant.

nettomatériel et les produits de nettoyage de bureauxyage bureaux

Le matériel et les produits de nettoyage de bureaux

Quel type de matériel pour le nettoyage de bureaux ?

Afin de nettoyer efficacement toutes les surfaces de bureaux, il faudra s’équiper de :

Ce matériel est acheté par la société de nettoyage et mis à disposition des agents de propreté qui interviennent dans l’entreprise. Le prestataire de nettoyage reste propriétaire du matériel.

Quel produit pour nettoyer un bureau ?

Les produits d’entretien professionnels sont des solutions efficaces et concentrées, conçues pour nettoyer parfaitement les surfaces.

Il en existe de plusieurs sortes, spécifiques à un usage ou non :

  • détergents multi-usages, parfumés ou non, pour le sol ;
  • détergent-désinfectant;
  • détartrant-désinfectant;
  • cires pour parquets ;
  • détergents pour sanitaires;
  • baume cristallisant pour marbre si nécessaire;
  • shampoing moquette si nécessaire ;
  • nettoyant vitres.

Afin de préserver la santé des employés de l’entreprise et des agents d’entretien, ainsi que l’environnement, il est recommandé d’utiliser des produits de nettoyage écologiques.

Tout aussi performants, ils ne relâchent pas de substances nocives dans l’air et permettent un entretien respectueux de toutes les surfaces. Pour cela, favoriser les produits estampillés NF Environnement, Ecocert ou Écolabel.

Zoom sur le local de ménage

Afin de stocker en toute sécurité le matériel et les produits de nettoyage, un local d’entretien doit être mis à disposition dans l’entreprise.

Ce local doit être pratique pour les agents d’entretien.

Idéalement, on conseille :

  • facilité d’accès : pas de marche ni de barre de seuil pour faciliter la manipulation des machines ;
  • plusieurs locaux si l’entreprise a des étages : un local de ménage principal au rez-de-chaussée et des points de stockage à chaque étage ;
  • un sol carrelé ou synthétique pour en faciliter l’entretien ;
  • au moins 6 m2 ;
  • une porte fermée à clé équipée d’une signalétique informant de l’usage du local ;
  • une aération suffisante ;
  • des étagères et rangements ;
  • un bon éclairage ;
  • deux points d’eau : un lavabo avec eau chaude et froide et un robinet pour le remplissage des seaux ;
  • un vidoir fermé par une grille.
nettoyage moquette bureaux

Nettoyage moquette des bureaux

Les moquettes sont aspirées quotidiennement pour éviter l’accumulation de poussière dans les fibres, puis nettoyées de façon périodique par injection extraction.

Détachage des moquettes

En cas de salissures localisées, on pourra tamponner avec une éponge imprégnée de savon et d’ammoniac. Plus la tâche est vieille, plus il sera difficile d’en venir à bout.

Shampouinage des moquettes

Le nettoyage de moquette est une opération nécessaire et efficace. À effectuer mensuellement ou trimestriellement selon la saleté de la moquette, le shampouinage de moquette permet un nettoyage profond du revêtement, au cœur des fibres, pour les débarrasser de la saleté et de la poussière qui viennent s’y nicher.

La méthode privilégiée est l’injection extraction : de l’eau tiède additionnée de détergent à moquette est déversée à l’intérieur des fibres, puis aspirée par une buse puissante.

Focus : les puces de moquettes 

Au-delà de la poussière, la moquette peut renfermer des hôtes déplaisants pour toute personne travaillant ou passant dans l’entreprise : des puces. Elles peuvent avoir été apportées par un employé ou un visiteur, cachées dans ses vêtements sans qu’il en ait conscience. Leurs piqûres, bénignes dans la plupart des cas, provoquent des démangeaisons et parfois des réactions cutanées.

Ces acariens aiment particulièrement les endroits sombres, notamment les fibres de moquette. Pour s’en débarrasser, une aspiration puissante et méticuleuse de la moquette est nécessaire. Il ne faut oublier aucun recoin, aucun dessous de meuble, ni pas de porte. Les plinthes devront aussi être nettoyées avec soin.

nettoyage vitres professionnel

Entretien périodique de la vitrerie

Les vitres sont à nettoyer une fois par semaine en général.

Les vitres à grande hauteur sont nettoyées par des techniciens spécialisés (cordistes). Elles nécessitent des qualifications supplémentaires (CQP Cordiste ou CACES pour la conduite de nacelles).

Pour nettoyer des vitres, le matériel suivant est recommandé :

  • une lavette ;
  • une peau de chamois;
  • une raclette;
  • un seau ;
  • un mouilleur;
  • détergent à vitres;
  • perche télescopique si nécessaire.

L’entretien commence toujours par les vitres les plus hautes, pour lesquelles l’agent de ménage utilise une perche télescopique.

Procédure à suivre pour nettoyer des vitres

  1. 1
    Disposer une serpillère sous les vitres pour récolter les éventuelles éclaboussures d’eau.
  2. 2
    Dépoussiérer l’encadrement de fenêtre avec la lavette.
  3. 3
    Laver avec le mouilleur imbibé d’eau et de détergent, en procédant du haut vers le bas.
  4. 4
    Éliminer le produit avec la raclette, en zigzag et du haut vers le bas en superposant les bandes. Essuyer la raclette avec la peau de chamois entre chaque passage.
  5. 5
    Procéder de façon identique de chaque côté de la vitre.

Prestations ponctuelles 

Une entreprise de ménage peut proposer des prestations complémentaires ponctuelles au nettoyage de bureaux.

Rénovations 

En cas d’ampoule à remplacer, de petits travaux de peinture, d’électricité ou de plomberie, les sociétés de ménage peuvent proposer du personnel qualifié pour effectuer ces réparations. Cela permet de limiter le nombre de prestataires et ainsi de diminuer les coûts.

Entretien des espaces verts

De même, bon nombre de professionnels de l’entretien assurent des prestations d’entretien des espaces verts.

Ils prennent ainsi en charge la tonte des pelouses, la taille des haies et arbustes, le désherbage des massifs, l’élimination des feuilles mortes…

Négocier une prestation globale permet de faire baisser le tarif par rapport à plusieurs contrats avec différents intervenants.

Exemple de protocole : comment nettoyer des bureaux 

Voici un exemple de processus de nettoyage des bureaux :

  1. 1
    Se laver les mains et enfiler des gants de ménage.
  2. 2
    Aérer les locaux de travail.
  3. 3
    Vider les poubelles.
  4. 4
    Dépoussiérer le matériel de bureau.
  5. 5
    Nettoyer les surfaces de travail et les bureaux.
  6. 6
    Nettoyer les surfaces touchées.
  7. 7
    Balayage humide ou aspiration du sol.
  8. 8
    Laver le sol.

Le prix d’un nettoyage de bureau 

 Les tarifs d’une prestation de nettoyage de bureau dépendent de plusieurs critères :

  • surface des locaux à nettoyer : penser à bien tout inclure (intégralité des bureaux, hall d’accueil, salles de pause, sanitaires, salles de réunion…) ;
  • nombre de pièces indépendantes (bureaux, salles de réunion, réfectoires ou salles de pause…) ;
  • nombre de salariés au quotidien dans les locaux ;
  • superficie des espaces sanitaires ;
  • superficie des zones de réception de public ou visiteurs ;
  • nombre de passages souhaités par semaine  ;
  • horaires décalés (tôt le matin, tard le soir, de nuit, en week-end) ou journée ; 
  • zone géographique de l’entreprise (grande ville, zone rurale, région parisienne) ;
  • prestations complémentaires ou pas.

Le prix varie en fonction du prestataire et des services apportés, mais une fourchette de 15 à 25 € HT/h est généralement constatée. C’est pourquoi il est important de demander des devis à plusieurs professionnels de l’entretien et de les comparer à prestation égale, afin de ne pas avoir de mauvaise surprise en se basant uniquement sur le prix.

LE PRIX D’UN NETTOYAGE DE BUREAU

Le nettoyage de bureaux est de plus en plus l’affaire de professionnels du nettoyage, ce qui permet de maintenir des locaux professionnels propres et sains sans impacter la productivité des employés de l’entreprise. Choisir un prestataire de ménage doit se faire sur la base d’un cahier des charges précis, afin de sélectionner la prestation la plus adaptée à vos besoins et votre budget.  

Comparez 3 tarifs de sociétés de nettoyage