Balayeuse professionnelle : comparatif prix, guide et entretien

Au sein de l’entretien des locaux professionnels, le nettoyage des sols est la tâche la plus courante. Afin de gagner en productivité et en confort de travail, les machines de nettoyage comme la balayeuse professionnelle sont plébiscitées dans tous les secteurs industriels. Or, choisir une balayeuse professionnelle n’est pas simple au vu de la multiplicité des modèles. 

Dans cette page, nous détaillerons les différents types de balayeuses professionnelles, ainsi que son fonctionnement, et nous proposerons un guide pour bien acheter sa balayeuse

balayeuse voirie

Qu’est-ce qu’une balayeuse professionnelle ?  

Une balayeuse professionnelle est une machine de nettoyage dont le rôle est de collecter et éliminer les détritus solides sur le sol. Elle est notamment efficace sur les sols durs et inégaux et permet un brossage en profondeur des surfaces.

Combinée avec un système d’aspiration, elle peut remplacer un aspirateur professionnel de grande largeur.

C’est donc à la fois un balai et un aspirateur. 

Fonctionnement d’une balayeuse professionnelle

Une balayeuse se constitue principalement de :

  • Brosses
    Une balayeuse comporte plusieurs brosses dont le rôle est différent. Les brosses latérales (une ou deux par machine) servent à collecter les déchets et les ramener vers la brosse centrale. Cette dernière entraîne les saletés vers le conteneur.
  • Aspiration
    L’aspiration provient de la dépression dans le conteneur créée par l’action d’un ventilateur. Cela permet de ramasser les poussières.
  • Filtres
    Des filtres évitent le rejet des poussières collectées dans l’air ambiant.
  • Moteur
    Électrique ou thermique selon les modèles
balayeuse manuelle

Balayeuse professionnelle électrique ou thermique

Les balayeuses équipées de moteurs sont destinées au nettoyage des grandes superficies. Pour ces modèles, le moteur assure le fonctionnement du système de traction et des brosses.

Balayeuse électrique

Alimentée par batteries plomb-acide ou gel 12V ou 24V pour la plupart des modèles, les balayeuses électriques permettent le nettoyage des sols intérieurs ou extérieurs

Leur autonomie de plusieurs heures (2 à 3 h) et leur faible niveau sonore de fonctionnement en font l’engin idéal pour les entrepôts, commerces, ateliers

Balayeuse thermique

Avec son moteur diesel, essence ou gaz, la balayeuse thermique est une machine de nettoyage professionnel performante pour l’entretien des sols extérieurs (parking, voirie, entrepôts extérieurs, espaces verts…). 

Son autonomie et sa puissance en font un engin performant, mais l’émission de gaz d’échappement la limite à un usage extérieur.

Marché des balayeuses professionnelles en France 

Le marché de l’hygiène et de la propreté en France est en croissance constante depuis 2014. Il représentait plus de 16 milliards d’euros en 2020.

C’est un secteur marqué par des exigences de plus en plus drastiques, tant en matière d’hygiène que de développement durable.

Ainsi, les innovations touchent aussi les machines de nettoyage professionnel. Elles doivent être de plus en plus performantes, pour respecter les normes de propreté de certains secteurs industriels, mais aussi pour favoriser le confort des agents d’entretien.

Pour les fabricants d’engins de nettoyage, cela se traduit par un effort de recherche et développement concernant la réduction des émissions, les économies d’énergie et d’eau, une baisse de consommation de détergents, un meilleur recyclage et une ergonomie accrue.

En ce qui concerne les balayeuses professionnelles, on constate une hausse de la demande concernant les balayeuses électriques, plus écologiques que leurs équivalentes thermiques. 

Déjà bien connus dans le secteur du nettoyage professionnel, les constructeurs les plus renommés du marché des balayeuses professionnelles sont :

balayeuse industrielle autoportée

À quoi sert une balayeuse professionnelle ?

Une balayeuse professionnelle est un outil indispensable pour le balayage de grandes superficies, afin de gagner en performance et productivité sur les tâches de nettoyage.

On la compare souvent à l’autolaveuse, qui lave et aspire en même temps. Pourtant, la balayeuse peut être très efficace sur sols irréguliers.

Balayage des poussières

Les activités professionnelles qui produisent beaucoup de poussières au quotidien, comme cimenteries ou boulangeries, ont tout intérêt à s’équiper de cet engin. 

De même, les commerces de grande taille qui ont besoin de garder leur sol propre et désencombré peuvent la préférer à un aspirateur professionnel. Ainsi, la balayeuse peut s’avérer très utile sur de grandes étendues de moquette.

Voirie

Sur la voirie (parking, trottoir, caniveau, places et rues piétonnes…), la balayeuse est particulièrement efficace pour ramasser les détritus. Ses brosses sont très fonctionelles sur les sols rugueux, comme le goudron.

On s’en servira pour :

  • l’entretien courant des trottoirs, zones piétonnes, parking de ville et de supermarché…
  • le ramassage de déchets en grande quantité après une manifestation, un événement, le marché….

Il existe des modèles de toute taille pour s’adapter à la voirie, plus ou moins encombrants et avec des cuves à déchets de différente contenance. On peut lui associer des accessoires de nettoyage tels que tuyau d’arrosage, jet haute pression….

Entrepôts

Dans les entrepôts de grande taille (industrie, salle de spectacle, parc événementiel, hangar…), la balayeuse est idéale pour collecter les déchets solides sur de grandes superficies.

Elle est aussi utile pour nettoyer les commerces de matériaux et aires de stockage, qui peuvent être encombrés de débris et de détritus solides.

Les types de balayeuses professionnelles 

Il existe différents types de balayeuses, destinés à des emplois différents, pour le nettoyage de locaux industriels de toute superficie.

Balayeuse manuelle  

La balayeuse manuelle ou balayeuse mécanique est un appareil actionné par un opérateur. C’est grâce à la force de poussée de l’agent d’entretien sur le timon que la brosse rotative est activée. On peut la comparer à un balai mécanique.

On l’utilise pour ramasser les déchets légers tels que :

  • poussière ;
  • feuilles ;
  • gravillons ;
  • mégots ;
  • petits papiers…

En voici les principaux avantages et inconvénients :

Les plus de la balayeuse manuelle

  • Pratique  
  • Maniable
  • Petites surfaces, locaux exigus ou encombrés
  • Écologique
  • Silencieuse
  • Usage intérieur et extérieur
  • Toujours disponible (pas de charge)
  • Peu d’entretien
  • Coût faible
  • Légère (< 10 kg)
  • Compacte

Les moins de la balayeuse manuelle

  • Surfaces < 500 m2  
  • Cuve < 50 L
  • Pas de filtres dans certains modèles

Balayeuse autotractée  

balayeuse autotractée

La balayeuse autotractée, ou balayeuse accompagnée, diffère du modèle manuel par la présence d’un moteur qui permet la traction de l’engin et la rotation des brosses. L’opérateur n’a plus à fournir d’effort pour faire avancer la machine, mais juste à la guider. 

Les plus de la balayeuse autotractée

  • Sans effort 
  • Petites et moyennes surfaces
  • Utilisation intérieure (moteur électrique) ou extérieure (moteur thermique ou électrique)

Les moins de la balayeuse autotractée

  • Surfaces < 2 500 m2 
  • Charge à prévoir
  • Coût d'entretien (batterie)
  • Carburant (moteur thermique)

Balayeuse autoportée  

La balayeuse autoportée est à conducteur porté, c’est-à-dire que l’opérateur s’assoit à un poste de conduite pour diriger la machine. 

Elle convient à tout type de sols, même les plus irréguliers, et pour tout déchet (poussière et déchets lourds).

On s’en sert pour les très grandes superficies dégagées et les endroits très sales.

Les plus de la balayeuse autoportée

  • Conduite automatisée 
  • Moyennes à grandes surfaces < 8 000 m2
  • Grande cuve à déchets
  • Vitesse d’avancement élevée
  • Utilisation intérieure (moteur électrique) ou extérieure (moteur thermique ou électrique)
  • Grande cuve à déchets

Les moins de la balayeuse autoportée

  • Coût 
  • Certification obligatoire
  • Autonomie
  • Bruit (thermique)
  • Émission carburant (thermique)

Balayeuse aspirante  

Au lieu de pousser les détritus dans un bac de récupération, ces balayeuses les aspirent, ce qui permet de collecter en plus les poussières fines.

Il en existe des modèles autotractés ou autoportés.

Les plus de la balayeuse aspirante

  • Aspire et balaye en même temps 
  • Ramasse déchets solides et poussières

Les moins de la balayeuse aspirante

  • Petites et moyennes surfaces (400 à 1 500 m2)
  • Coût plus élevé

Balayeuse laveuse

Ces balayeuses font partie de la famille des balayeuses motorisées. Elles balayent et lavent en un seul passage. Au contraire de l’autolaveuse, elle ne lessive pas le sol, mais permet par l’addition d’un nettoyeur haute pression de décoller les saletés et d’aspirer l’eau.

Elle est plébiscitée pour l’entretien des espaces extérieurs, qui ne nécessitent pas de lessivage.

Les plus de la balayeuse laveuse

  • Aspire et lave en même temps 

Les moins de la balayeuse laveuse

  • N’est pas adaptée aux sols très sales ou graisseux
  • Coût plus élevé

Balayeuse de voirie  

Les balayeuses industrielles ou balayeuses de voirie sont spécifiquement conçues pour le balayage de tout type de déchets (légers ou lourds) sur la voirie : parking, aire de stockage, trottoirs…

Elles ramassent, par exemple :

  • mégots ;
  • feuilles ;
  • papiers et emballages ;
  • bouteilles et canettes ;
  • détritus…

Ce sont des modèles faits pour un usage extérieur. Ils prennent la forme de balayeuses autoportées ou de camion balayeuse.

Les plus de la balayeuse de voirie

  • Spécifique entretien voirie 
  • Grande cuve 
  • Vitesse élevée 
  • Moteur électrique ou thermique 
  • Tout type de déchets et poussières 

Les moins de la balayeuse de voirie

  • Encombrant
  • Coût 
  • Certification obligatoire 

La réglementation de la balayeuse professionnelle

L’utilisation de certains modèles de balayeuse nécessite des certifications et autorisations spécifiques afin d’assurer la sécurité de l’opérateur et de son entourage.

Le tableau suivant résume la réglementation en vigueur en fonction du type de balayeuse :

Type de balayeuse

Autorisation ou certification nécessaire 

Validité

Balayeuse manuelle

Pas d’autorisation spécifique

N/A

Balayeuse autoportée

Autorisation de conduite

 5 ans

Balayeuse autotractée

Autorisation de conduite soumise à l’obtention du CACES R489 catégorie 1

5 ans

Le CACES est délivré suite à une formation théorique et pratique, visant à enseigner les bonnes pratiques de conduite en sécurité, dans un organisme de formation accrédité COFRAC (Comité français d’accréditation) et par la CNAMTS (Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés). Le CACES est une certification acquise à titre personnel : si le salarié change de poste ou d’entreprise, le permis CACES reste valable.

L’autorisation de conduite

L’autorisation de conduite est délivrée par le chef d’entreprise après validation du processus suivant :

  • obtention d’un certificat médical d’aptitude à la conduite par la médecine du travail (validité 1 an) ;
  • formation du futur conducteur de la machine (interne à l’entreprise ou par un organisme de formation) et/ou obtention du CACES si applicable ;
  • validation des connaissances théoriques et pratiques de l’opérateur, par un testeur certifié (validité 5 ans) ;
  • vérification de la connaissance des risques spécifiques et règles de l’entreprise (plan de circulation).

L’autorisation de conduite est valable 5 ans, dans l’entreprise où elle a été délivrée.

Comment choisir une balayeuse professionnelle ?   

Le choix d’un modèle de balayeuse professionnel doit se faire en accord avec un cahier des charges précis. Il s’agit de ne pas acquérir une machine sous-dimensionnée, pas efficace, ou au contraire, un engin surdimensionné qui ne serait pas manœuvrable dans l’espace disponible.

Voici les questions qu’on pourra se poser pour établir son cahier des charges :

  • Quel usage ? Balayage seulement ? Intérieur ou extérieur ?
  • Pour quelle superficie ?
  • Quelle fréquence ?
  • Les locaux sont-ils encombrés ?
  • Les sols sont-ils très sales ?

En fonction, on va pouvoir choisir parmi les types de balayeuses, sachant qu’elles se définissent selon ces critères :

  • Largeur de travail
    C’est une mesure de la surface balayée par passage, mais aussi de l’encombrement de la machine.
  • Rendement surfacique (m2/h)
    C’est la surface théorique balayée par la machine en une heure, calculée d’après sa largeur et la vitesse d’avancement. Cela rend compte de la performance de la balayeuse. Elle est à corréler avec l’autonomie de la batterie dans le cas d’un modèle électrique. On devrait idéalement pouvoir nettoyer tous ses locaux sans avoir à recharger.
  • Taille de la cuve
    Celle-ci doit être adaptée à la quantité de déchets à ramasser. Une cuve trop petite amènera à des arrêts fréquents pour la vider.
  • Motorisation
    Manuelle/motorisation électrique ou thermique ? Cela dépend de la surface à entretenir et de l’utilisation (intérieur, extérieur ou les deux). Dans le cas où la même machine doit servir à la fois dans et hors entrepôt, il vaut mieux opter pour un modèle électrique.

Voici un tableau qui résume toutes les caractéristiques principales selon les modèles de balayeuse professionnelle :

Caractéristiques des balayeuses

Superficie des locaux

Motorisation

Largeur de travail

Rendement surfacique

Balayeuse manuelle

< 500 m2

sans

50 à 90 cm

1 000 à 1 500 m2/h

Balayeuse autotractée

500 à 2 500 m2

électrique ou thermique

50 à 250 cm

3 000 à 5 000 m2/h

Balayeuse autoportée

3 000 à 8 000 m2

électrique ou thermique

80 à 200 cm

6 500 à 13 000 m2/h

Balayeuse voirie

jusqu’à 30 000 m2

électrique ou thermique

120 à 250 cm

7 000 à 30 000 m2/h

balayeuse feuilles

Les différents accessoires d’une balayeuse professionnelle

Les balayeuses professionnelles sont équipées d’accessoires qui participent à l’efficacité de nettoyage. Ce sont des consommables qui peuvent être sélectionnés selon ses besoins et doivent être remplacés en cas d’usure.

Les brosses

Toutes les brosses ne sont pas adaptées aux mêmes types de déchets.

En fonction de leur nature, on choisira :

  • détritus légers : poils souples (polypropylène) et une densité de poil élevée ;
  • détritus lourds : poils rigides (polyester ou acier) parsemés ;

Certains modèles de balayeuses sont équipés de brosses cylindriques, qui poussent les déchets. Ce sont les balayeuses frontales.

D’autres sont munis de brosses rondes (balayeuses axiales).

Les modèles combinés rassemblent ces deux technologies pour plus d’efficacité.

Filtres

Les filtres doivent être vérifiés et changés régulièrement pour éviter l’accumulation de poussières dans la machine, ce qui risquerait d’endommager le moteur et de provoquer le relargage de particules dans l’air ambiant.

Les filtres pour balayeuse sont majoritairement en papier ou en polyester pour les poussières plus fines.

La plupart des modèles embarquent un système de décolmatage automatique des filtres, ce qui évite de devoir les sortir et de les taper pour en extraire les poussières.

Batterie

Les balayeuses fonctionnent avec des batteries plomb-acide ou gel selon les modèles.

Pour prolonger leur fonctionnement, il ne faut pas attendre la décharge complète pour les charger (avant le tiers restant). La charge doit se faire en une seule fois afin d’éviter des dommages : compter de 6 à 12 heures de charge selon les batteries, toujours avec le chargeur adapté à la batterie.

Une batterie plomb-acide dure en moyenne 5 à 6 ans (1200 cycles) contre 3 à 4 ans pour les batteries gel (700 cycles). Elle devra être remplacée par une batterie de mêmes caractéristiques.

camion balayeuse

Combien coûte une balayeuse professionnelle ?  

Au vu des différents modèles de balayeuse, toutes ne sont pas destinées aux mêmes usages ni aux mêmes budgets.

Prix d’une balayeuse professionnelle

Globalement, le prix d’une balayeuse professionnelle dépend de :

  • son rendement surfacique ; 
  • sa motorisation ;
  • son type ;
  • son fabricant.

On pourra se baser sur les fourchettes de prix suivantes :

  • Balayeuse manuelle
    A partir de 100 € pour les plus petits modèles, jusqu’à 1 000 €.
  • Balayeuse autotractée
    Cela dépend de sa motorisation. Les balayeuses autotractées électriques commencent à partir de 2 000 € alors qu’il faudra débourser au minimum 3 000 € pour une balayeuse thermique. Cela peut aller jusqu’à     10 000 € pour les modèles les plus avancés.
  • Balayeuses autoportées
    Les modèles électriques sont en général moins chers (à partir de 15 000 €), tandis que les modèles thermiques commencent à 18 000 €.
  • Balayeuses de voirie
    Ces balayeuses de grande capacité requièrent au minimum 50 000 €, voire jusqu’à plus de 100 000 € selon les modèles.

Acheter une balayeuse professionnelle d’occasion

Comme le prix d’achat neuf d’une balayeuse professionnelle peut vite grimper, l’occasion peut être une aubaine pour une entreprise à faible budget ou une petite collectivité pour s’équiper ou renouveler son parc machine.

Acheter une balayeuse d’occasion permet d’économiser de 40 à 70 % du prix neuf.

Avant d’opter pour une balayeuse d’occasion, on pourra se poser les questions suivantes :

  • Les accessoires (brosses et filtres notamment) sont-ils standard et encore disponibles sur le marché ?
  • Est-elle en bon état de fonctionnement ? Toujours faire un essai.
  • nettoyage et désinfection des sanitaires (miroirs, lavabos, toilettes, douches si applicable…) ;
  • Est-elle adaptée aux déchets de ses locaux professionnels ?
  • A-t-elle une plaque et un certificat d’entretien à jour ?
  • Les batteries sont-elles neuves ? Sinon, où se situent-elles dans leur durée de vie ?

Pour acquérir une balayeuse d’occasion, il est intéressant de se rapprocher d’un revendeur de machines de nettoyage professionnel. Certains font des offres de reprise d’engins de nettoyage pour l’achat d’une machine neuve et revendent ensuite le matériel récupéré après révision ou reconditionnement.

La tendance étant aux machines écologiques, il sera plus aisé de trouver des balayeuses à moteur thermique d’occasion que des modèles électriques.

Louer une balayeuse professionnelle

Si l’usage d’une balayeuse n’est pas régulier, il peut s’avérer plus pertinent d’en louer une.

Voici les avantages et inconvénients de louer une balayeuse professionnelle :

Avantages

  • Économique si usage ponctuel 
  • Matériel entretenu et récent
  • Pas de coût supplémentaire
  • Permet de tester un modèle sur une courte ou longue durée

Inconvénients 

  • Modèle standard uniquement  
  • Attention à la disponibilité !  
  • Nécessite d’avoir du personnel formé à l’utilisation selon la réglementation  

Les coûts de location se calculent à la journée et vont de 50 € par jour pour une balayeuse manuelle à plus de 600 € par jour pour un camion balayeuse.

En résumé : achat, occasion ou location d’une balayeuse professionnelle ?

Le tableau suivant récapitule les prix moyens constatés pour l’achat neuf, d’occasion ou la location d’une balayeuse professionnelle selon les modèles :


Prix moyen neuf

Prix moyen occasion

Location

Balayeuse manuelle

de 100 € à 1 000 €

de 40 € à 500 €

à partir de 50 €/jour

Balayeuse autotractée

de 2 000 € à 10 000 €

de 1 500 € à 5 000 €

de 100 € à 500 €/jour

Balayeuse autoportée

de 15 000 € à 40 000 €

de 10 000 € à 20 000 €

de 100 € à 500 €/jour

Balayeuse voirie

à partir de 50 000 €

à partir de 35 000 €

à partir de 500 €/jour

balayeuse industrielle

Entretenir sa balayeuse professionnelle

Comme toute machine de nettoyage professionnelle, une balayeuse doit être soigneusement entretenue pour prolonger sa durée de vie et garantir la sécurité des utilisateurs.

Voici quelques conseils pour maintenir sa balayeuse professionnelle :

  • Vérification des batteries : le niveau doit être vérifié et complété au moins une fois par mois avec de l’eau déminéralisée sur les batteries plomb-acide (à charge complète). Les nettoyer régulièrement avec un chiffon doux pour éviter la corrosion ;
  • Vérifier l’état général de la machine et la propreté des brosses avant chaque utilisation. En cas d’usure importante, il faut les remplacer.
  • Vider le conteneur de déchets après chaque utilisation.

Une balayeuse professionnelle est un allié précieux si elle est choisie avec précaution et adaptée à son cahier des charges. C’est un outil indispensable à l’entretien des locaux professionnels, bureaux ou industriels.