Cordiste : Métier, Formation, Salaire, Compétences | Guide Complet

Le métier de cordiste est un métier passionnant et exigeant, qui requiert des compétences techniques, physiques et mentales.

Que vous soyez étudiant, en reconversion professionnelle ou simplement curieux, cet article vous donnera toutes les informations nécessaires pour mieux comprendre ce métier et envisager une carrière dans ce domaine.

cordiste professionnel en action

Qu'est ce qu'un cordiste ?

Le cordiste nettoyage est un métier qui nécessite une formation spécifique. Il existe plusieurs options pour ceux qui souhaitent devenir cordiste. La formation cordiste peut être obtenue par le biais de diverses institutions, dont certaines offrent des cours pour ceux qui n’ont pas de bac.

Le métier cordiste est accessible à tous, peu importe leur parcours scolaire.

Compétences et qualités requises

Compétences techniques

Pour être cordiste, il faut maîtriser certaines compétences techniques essentielles. Par exemple, la maîtrise des techniques d'accès sur cordes, l'utilisation de l'équipement de sécurité (harnais, mousquetons), le positionnement en hauteur et la connaissance des systèmes de protection contre les chutes sont indispensables. De plus, il est nécessaire d'avoir une bonne compréhension des normes et réglementations en vigueur dans le secteur.

Compétences physiques

Les cordistes doivent posséder une excellente condition physique, car leur travail implique souvent des efforts intenses et prolongés. L'endurance, la force, l'agilité et l'équilibre sont autant de qualités indispensables pour exercer ce métier.

Compétences mentales

En plus des compétences techniques et physiques, les cordistes doivent également développer certaines compétences mentales comme la gestion du stress, l'esprit d'équipe, le sens des responsabilités ou encore la capacité à travailler en hauteur sans éprouver de vertige.

Formations et certifications pour devenir cordiste

Pour accéder au métier de cordiste, plusieurs formations et certifications existent. Parmi elles figurent le Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) cordiste, le diplôme d'accès aux travaux sur corde IRATA (Industrial Rope Access Trade Association) et les formations délivrées par des écoles spécialisées en travaux acrobatiques.

Le choix de la formation dépendra de vos objectifs professionnels et du secteur d'activité dans lequel vous souhaitez évoluer. Il est également possible de compléter ces formations par des stages ou des expériences professionnelles pour acquérir une expertise dans un domaine spécifique.

Quel est le salaire net d'un cordiste ?

Le salaire moyen d'un cordiste en France varie en fonction du niveau d'expérience, des qualifications et du secteur d'activité dans lequel il travaille. En début de carrière, un cordiste peut espérer gagner entre 1 500 et 2 000 euros nets par mois.

Le salaire cordiste net varie en fonction de l’expérience et des qualifications. Un cordiste débutant peut s’attendre à un salaire de base, tandis qu’un cordiste confirmé avec une qualification CQP2 peut prétendre à un salaire plus élevé.

Le salaire d’un chef d’équipe cordiste est généralement plus élevé que celui d’un cordiste standard, reflétant les responsabilités supplémentaires de ce rôle.

En termes d'évolution professionnelle, un cordiste peut accéder à des postes à responsabilités comme chef d'équipe ou encore se spécialiser dans un domaine spécifique, tel que la maintenance industrielle ou l'entretien d'espaces verts.

Domaines d'intervention et types de missions

Les cordistes interviennent dans différents secteurs d'activité et réalisent des travaux variés :

BTP

Dans le secteur du BTP, les cordistes peuvent intervenir sur des chantiers de restauration de monuments, réaliser des travaux de maçonnerie, installer des filets de protection ou encore monter des échafaudages sur les façades d'immeubles.

Maintenance et entretien

En matière de maintenance et entretien, les cordistes sont souvent sollicités pour nettoyer des vitres, des silos ou encore effectuer l'entretien d'arbres. Ils interviennent également lors d'interventions techniques sur des installations industrielles ou énergétiques en hauteur.

Autres domaines

D'autres domaines comme la spéléologie ou l'alpinisme peuvent également faire appel à des cordistes pour des missions spécifiques, notamment dans le cadre d'événements sportifs ou culturels.

Perspectives d'emploi et secteurs d'activité

Le métier de cordiste offre de nombreuses opportunités d'emploi, notamment dans les secteurs du BTP, de la maintenance et de l'entretien. Les entreprises spécialisées dans les travaux acrobatiques sont souvent à la recherche de cordistes qualifiés pour renforcer leurs équipes.

En France, le métier de cordiste est en pleine expansion, avec une demande croissante pour ces professionnels sur les chantiers et dans l'entretien des bâtiments.

Quels sont les risques du métier de cordiste?

Comme tout métier exercé en hauteur, le métier de cordiste comporte des risques. Les chutes représentent le principal danger pour ces professionnels. D'autres risques tels que les accidents liés à l'utilisation d'équipements défectueux ou à la mauvaise manipulation des outils peuvent également survenir.

Le métier de cordiste comporte plusieurs risques. Voici quelques-uns des principaux risques associés à ce métier :

  1. Risque de chute : Étant donné que le travail de cordiste se fait en hauteur, le risque de chute est évident
  2. Exposition aux produits chimiques : Dans certains cas, les cordistes peuvent être exposés à des produits chimiques, ce qui peut présenter des risques pour la santé
  3. Postures inconfortables : Le travail en hauteur peut souvent nécessiter de travailler dans des postures inconfortables, ce qui peut entraîner des douleurs musculaires et articulaires
  4. Conditions physiques et mentales exigeantes : Le métier de cordiste nécessite une bonne condition physique et un sang-froid à toute épreuve, car il peut être physiquement exigeant et stressant
  5. Risques liés à l’environnement de travail : Les cordistes peuvent être amenés à travailler dans des conditions variées et parfois extrêmes, comme sur un chantier de construction, une plate-forme pétrolière ou une falaise rocheuse

Afin de minimiser ces risques, il est essentiel de mettre en place des mesures de prévention adaptées. Les équipements de protection individuelle (EPI) sont indispensables pour garantir la sécurité des cordistes. De plus, une formation continue permet aux cordistes d'améliorer leurs compétences techniques et d'apprendre les dernières normes en matière de sécurité.

Trouvez les meilleurs professionnels pour nettoyer vos locaux, entreprises et autres structures